Réseau Liberté-Québec

PRIORITÉ À LA DETTE PUBLIQUE

ÉQUITÉ INTERGÉNÉRATIONNELLE - POUR UNE STABILISATION DE LA DETTE PUBLIQUE ET UNE DIMINUTION DES DÉPENSES DE L’ÉTAT

L’équité intergénérationnelle et la diminution des impôts et des taxes de la classe moyenne demeurent des priorités pour les membres du RLQ.

Selon les chiffres de l’économiste Martin Coiteux, si la dette nette du gouvernement du Québec a crû de 1,9 à 12,2% du PIB de la province durant la période de 1960 à 1976, aujourd’hui, “l’endettement net de l’État québécois représente 51,2% du PIB et le paiement des seuls intérêts rivalise avec le budget entier du ministère de l’éducation”. (Note: Le 51,2% du PIB exclut la dette fédérale)

Comme 83% de la population, les membres du RLQ considèrent que les taxes et les impôts sont trop élevés au Québec. Comme 59% des Québécois, ils croient que l’heure est venue de réduire les dépenses. Et finalement, comme une forte majorité de Québécois (80%), les membres du RLQ s’inquiètent de l’accroissement de la dette. (rf. sondage printemps 2012)

STABILISER LA DETTE

En 2010, le ministère des Finances du Québec positionnait le Québec au 5e rang des pays les plus endettés après le Japon, la Grèce et l’Italie.

Concrètement, une grande majorité des membres du RLQ:

  • Ne croient pas que le gouvernement atteindra l’équilibre budgétaire seulement en augmentant ses revenus. Il lui faudra également couper dans les dépenses de l’État. (98%)
  • Croient que le gouvernement devra revoir la façon dont sont financés les programmes sociaux s’il veut pouvoir diminuer de façon significative ses dépenses, quitte à réévaluer la pertinence et la couverture des programmes dont seul le Québec s’est doté. (85%) (ex: assurance parentale)
  • Privilégient le concept d’utilisateur-payeur à celui des impôts élevés payés par un nombre de plus en plus restreint de travailleurs (vieillissement de la population).

REVOIR LES RÉGIMES DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU SECTEUR PUBLIC

Selon 93% des membres du RLQ:

  • Le gouvernement doit revoir dans son ensemble les régimes de retraite des employés du secteur public
    • transformation des régimes à prestations déterminées en régimes à cotisations déterminées
    • modifier l’âge de la retraite
    • diminuer la participation de l’État-employeur aux fonds de pension des employés du gouvernement
    • permettre les comptes de retraite individuels
    • etc.

RENDRE ÉQUITABLE LE RRQ POUR LES PLUS JEUNES GÉNÉRATIONS

Finalement, une majorité des membres du RRQ:

  • Considèrent que le Régime des rentes du Québec devrait être remplacé par des comptes d’épargne de retraite individuels gérés par le secteur privé. (62%)

Le RLQ a demandé aux principaux partis politiques de lui indiquer comment leur offre politique répond à la vision des membres du RLQ. Nous afficherons plus bas leurs réponses dès qu’elles seront reçues.

Réseau Liberté-Québec